"La compréhension du motif

Cette proposition se concentre sur le motif comme incarnation du naturel, développement dialogué et comme structure d’une organisation idéale. En définissant l’interaction entre les éléments ou les parties du processus de création, l’attention se porte sur la pluralité plutôt que sur la singularité. Ce projet de recherche définit 3 concepts qui peuvent être appliqués à la pratique : sérendipité, herméneutique et le chaos.
Ces notions sont représentatives d’une recherche créatrice d’opportunités ; leur convergence amène les transitions apportant les clefs pour comprendre la globalité, et met en avant le processus créatif comme un développement non linéaire. Ces trois valeurs structurelles avec pour but de créer une narration sont là pour redéfinir la pratique et le processus de production. La compréhension du motif a pour but de rendre transparent le procédé mais aussi sa finalité. Cela ajoute de la clarté (et de l’adaptabilité) à la matière, aux aspects techniques, aux processus de production et à l’usage. "

 

Texte original : Joan Vellvé Rafecas, the dialectics of design, 2014

Traduction : Justine Pillon, Fanny Froehlicher

Notre but était de représenter plastiquement le processus de création comme une addition de trois notions, selon le texte tiré au hasard, la sérendipité soit le fait de faire une découverte technique ou scientifique par hasard, l’herméneutique soit la science de l’interprétation des signes, et enfin, la théorie du chaos, une théorie qui explique qu’il est impossible de prévoir l’état d’un système à long terme malgré les lois physiques connues parce que nous ne connaissons pas les conditions de départ du système. Inspirées par Peter Fishli, David Weiss et leur vidéo « Le cours des choses », traitant ellemême de cette dernière théorie, nous avons réalisé une vidéo, constituée d’une suite d’expériences chimiques s’enchainant, l’une provoquant la suivante. Cette vidéo montre le processus de création de cet effet papillon. Les expériences sont tirées de tutoriels internet, mais pour certaines, les recettes n’étaient pas complètes ainsi, nous avons été obligés de chercher les éléments manquants ou comment les remplacer ; là entre en jeu la notion de sérendipité, nous avons découvert certaines réactions chimiques et certains enchaînements techniques au hasard. La théorie du chaos se retrouve également dans ce hasard, en effet, certaines expériences ont échoué car nous n’avions pas tous les éléments pour que cela fonctionne, par exemple, nous ignorions que le soda devrait être neuf et ouvert depuis peu de temps, ou que les mentos devaient y être glissés en même temps sinon il n’était pas possible d’en mettre plus d’un. Tout comme l’erreur, la triche fait partie intégrante de la vidéo, certaines solutions n’étant pas été trouvées. Le processus de création se termine sur l’enchainement de trois réactions en chaîne. La compréhension du motif quant à elle se traduit par les « dessins » que créent les réactions, plus celles-ci étaient importantes soit plus le dessin était grand, plus celles-ci fonctionnaient; le plan final, sorte de nature morte, se compose de trois motifs évoluant. 
 

Vidéo réalisée et inspirée de ce texte pioché au hasard 

Fanny Froehlicher: http://fannyfroehlicher.wix.com/portfolio et Justine Pillon

© 2017 Justine Pillon