"Metaphoric portraits", dimensions variables, bois, tôle et plexiglas, 2016, avec Marion Leverd."

1/5

Dans le cadre d’un workshop, à Eindhoven, sur le site de Plug-in-City (PiC) avec le Fictionnal Collective et l’Ecole Supérieure d’art et de Design de Valenciennes, j’ai réalisé avec Marion Leverd, une autre étudiante de l’ESAD, une série de boîtes représentant les différentes initiatives de Plug-in-City. « PiC » est une communauté créative abritant chambres d’hôtel, ateliers, ou encore galeries, réalisés en containers réemployés, où artistes, designers, artisans ou architectes dits « Pluggers » proposent des initiatives autours de l’idée d’économie circulaire. Le projet réalisé ici a pour but d’offrir aux visiteurs de Plug-in-city, l’opportunité de découvrir les personnalités de ses  différents membres. Ce projet attise la curiosité en créant une nouvelle manière de découvrir les activités du lieu. Ces points de vue, tout comme les containers, sont des extensions de leur propriétaire. Conçus comme des cabinets de curiosité, de couleurs neutres afin de mettre en valeur le contenu, ils offrent la possibilité  aux pluggers de se l’approprier (installations d’objets, photos, textes, etc.). Les formes se réfèrent au brutalisme, tout comme « PiC » semble être née de formes elles-mêmes brutales. Ce projet est de ce fait territorialisé, les lignes qui composent ces formes sont extraites de l’organisation de l’espace lui-même, vu du ciel.

 

http://www.plugincity.nl/

© 2017 Justine Pillon